Malambrun et Farfadet

textes de Giacomo Leopardi


Traduction Eva Cantavenera et Joël Gayraud - Editions Allia


L’auteur


Giacomo Leopardi naît en 1798 à Recanati, petite ville des Etats pontificaux, au sud d’Ancône. Fréquentant très tôt la riche bibliothèque de son père, l’enfant prodige apprend seul une demi-douzaine de langues, dont l’hébreu et le grec.


Mais le jeune érudit est aussi un poète de génie et c’est à ses vers, qui l’imposent comme le maître de la poésie italienne du XIXe siècle, que Leopardi devra avant tout sa gloire.


Dans ses poèmes à la perfection classique aussi bien que dans les Operette Morali, il remet en cause la notion de progrès avant même qu’elle ne s’impose en Europe, et semble deviner les atrocités

du XXe siècle.




Ce spectacle est composé des dialogues Le cheval et le boeuf, Le physicien et le métaphysicien, Malambrun et Farfadet et Le vendeur d’almanachs et le passant.

Leopardi nous invite à un joyeux questionnement sur la condition et  l’avenir de l’espèce humaine.

Notre espèce peut-elle disparaître ?... Le bonheur existe t-il ?... Vivre vieux ou vivre heureux ?... La vie qui est belle, est-ce celle que l’on connaît ?...


Ces dialogues sont accompagnés de pensées de l’auteur, telles que :


  1. “Voilà près d’un siècle que dans les arts et dans les sciences, pour ne rien dire du reste, on prétend tout refaire ; sans doute parce qu’au fond personne ne sait plus rien faire.”


  2. “Beaucoup entendent te traiter de façon indigne tout en exigeant de toi, sous peine de leur haine, assez de sens pour ne pas les en empêcher et assez d’aveuglement pour ignorer leur propre indignité.”


  3. “Le moyen le plus sûr de cacher aux autres les limites de son savoir est de ne jamais les dépasser.”



Ce spectacle a été créé dans le cadre de nos actions en Picardie Verte, avec le concours d’habitants.



Création 2015

avec
Patrice Bousquet Denis Rolland

Mise en scène
Patrice Bousquet

Tous droits réservés © Théâtre de l'Orage

Giacomo Leopardi 1798-1837