Mais n’te promène donc

pas toute nue !

de Georges Feydeau


L’auteur

Georges Feydeau (1862-1921) est l’un des maîtres du vaudeville français.

A ses débuts acteur et auteur de monologues,
il connaît son premier succès public en 1886 avec
Tailleur pour dames créé au Théâtre de la Renaissance.

Son théâtre, rempli de mouvements et de situations cocasses, oscille entre farce et comédie, réalisme et caricature.

Ayant apporté au théâtre la mécanique du rire, Feydeau connut son apogée en 1905.

Il rompit ensuite avec le vaudeville traditionnel pour créer des comédies de mœurs en un acte - dont Mais n’te promène donc pas toute nue (1912) - qui mettaient en scène le quotidien ennuyeux du couple bourgeois.



La pièce


Le député Ventroux doit recevoir Hochepaix, industriel important et adversaire politique.

Clarisse, l’épouse, très naturelle, aime à se promener en tenue légère dans l’appartement.... et de s’entendre dire « Mais n’ te promène donc pas tout nue ! »

Une dispute éclate dans le couple ; Hochepaix et Victor, le valet de Madame, sont pris à partie.


Une guêpe s’en mêle et pique Clarisse à la fesse, celle-ci s’affole. 

Elle prend pour le médecin Romain de Jaival, journaliste du Figaro, chargé de réaliser une interview du député...



Notes d’intentions


Avec cette pièce, Georges Feydeau nous transporte dans l’appartement d’un député...

Curieuse et plaisante actualité de ce Monsieur Ventroux, député de la Troisième République, engoncé dans les conventions sociales, les hypocrisies et les faux semblants.

Ah... le «quand-dira-t’on» ! Car la réputation, la respectabilité, l’honorabilité... enfin tout le vernis social bourgeois, c’est important pour un homme qui envisage d’être Ministre et, pourquoi pas, Président de la République française...

Mais sa femme est là. Heureuse nature, simple et spontanée, elle va dynamiter les ambitions de son mysogine de mari, confit dans sa fatuité.

Feydeau peint là le portrait d’un parlementaire saisissant de modernité...


Patrice Bousquet, mai 2017



Création 2017

avec
Annie Robert
Patrice Bousquet

Michel Fontaine
Denis Rolland


Costumes et décor
Agnès Liotté


Régie lumière
Hugo Couvreur


Mise en scène
Patrice Bousquet

Tous droits réservés © Théâtre de l'Orage