En attendant l'incendie...

Comédies satiriques
de
Mouza Pavlova


Adaptation Simone Sentz-Michel


En attendant l'incendie… est  composé de neuf pièces en un acte, dont cinq inédites.
Satires de la bureaucratie, du totalitarisme, des faux intellectuels et faculté d'adaptation de l'homme à l'absurde, composent un spectacle au ton original et enlevé tout en dénonçant les aberrations de "systèmes" ayant existés, ou existants...

Dans l'Europe d'aujourd'hui, Mouza Pavlova est sans doute l'une des meilleures représentantes de la grande tradition du théâtre satirique. Cependant, elle est encore quasiment inconnue en France. Elle a écrit des dizaines de pièces, depuis 1962, mais seules quelques-unes d'entre elles ont fait l'objet d'un recueil, en Russie et en France.

La pièce en un acte - saynète ou monologue - jouit en Russie d'une longue tradition : depuis Pouchkine, Gogol, Tchekhov, elle occupe une place importante dans le théâtre, à la fois comme genre littéraire et comme forme de spectacle.

Chez Mouza Pavlova, les personnages sont des gens ordinaires qui, dans un premier temps, s'efforcent de résister à l'absurde d'une situation, puis s'y soumettent, imperceptiblement, contre toute attente, contre toute logique : la dérision grotesque ne vise pas tant l'absurdité des lois et le fonctionnement d'un système que la faculté d'adaptation à l'absurde dont l'homme témoigne.

Même si, dans certaines pièces, les situations semblent évoquer ce qui se passe en Russie, elles ne sont jamais que le point de départ d'un fonctionnement humain proprement universel.
                              

S. Sentz-Michel

Création 2005

Avec
Sandrine Polomski,
Patrice Bousquet
et Fabrice Castajon

Mise en scène
Patrice Bousquet

Musique originale Jean-Pierre Stora

Scénographie
Céline Roger

Construction décor
Gérald Cornier

Création Lumière
Frédéric Duplessier

Régie
Baptiste Ruault

La presse

“Sur la scène du centre culturel, trois comédiens investissent leurs personnages. Gaël Grinevald, Patrice Bousquet et Giovanni Vitello. Ils s'écroulent, s'agacent, espèrent un incendie, font tourner un guéridon... Parfaits transmetteurs du théâtre de Mouza Pavlova. (...) Loin, très loin de tout abrutissant spectacle de consommation, une pièce qui incendie les neurones qui fait s'interroger. Tout ce qu'on demande au théâtre.”
Sylvain Henry - Oise Hebdo


A ce spectacle peut être associée la lecture

Théâtre de Foire

Tous droits réservés © Théâtre de l'Orage